10 astuces pour optimiser le chargement de vos pages

Lorsqu’un site WordPress existe depuis quelques années déjà on se retrouve souvent avec par exemple de nombreux éléments non utilisés (images, tags, plugin, shortcodes, etc… ) qui sont cependant chargés inutilement par le fichier functions ou par wp_header. Voyons voir comment nettoyer tout cela.

1. les actions manuelles :

Avant de vous parler des plugin capables de vous aider dans ce grand nettoyage, parlons d’abord des actions à mettre en place manuellement.

  1. Supprimer les plugin et thèmes que vous n’utilisez plus.
    En effet, leur présence génère inutilement des appels dans les fonctions wp_head et wp_footer.
  2. Mettre à jour les plugin n’étant pas en dernière version.
    Si un développeur s’est rendu compte qu’une requête était trop gourmande il l’aura probablement optimisée.
  3. De même assurez-vous de toujours avoir la dernière version de WordPress.

2. Retirer / Cacher les shortcodes inutilisés :

Les shortcodes sont automatiquement repérés par WordPress, si vous utilisez des shortcodes qui n’ont plus lieux d’être car vous les avez remplacés par un plugin ou parce que WordPress les traite maintenant en natif il vaut mieux ne plus les afficher sur votre site, car ceux-ci font appels à des fonctions qui tentent de les associer à des opérations qui n’existent plus.

Le plugin « Hide unwanted shortcodes » est la pour vous aider, surtout si vous avez de nombreuses pages et que vous ne pouvez toutes les mettre à jour pour les retirer. Il s’agit d’un plugin très simple qui va se contenter tout simplement de cacher les shortcodes dont vous n’avez plus d’utilité.

Exemple, vous utilisez un shortcode pour afficher les vidéos Youtube, dailymotion, etc… Aujourd’hui cette fonction étant gèrée en natif par WordPress vous vous retrouvez avec de nombreux shortcodes autour de vos vidéos. Cachez le shortcode [youtube] avec ce plugin fera en sorte que tout les shortcodes d’affichage de Youtube seront ignorés et simplement plus affichés dans vos pages et articles.

3. Supprimer les vieilles révisions d’articles :

A chaque article que vous rédigez, WordPress sauvegarde une voir plusieurs révisions qui vous permettent à tout moment de revenir en arrière ou de retrouver des éléments que vous n’auriez pas sauvegarder. Ces révisions sont bien évidement stockées en base de donnée et génèrent un certain poids pour celle-ci.

Leur suppression n’accélérera pas réellement votre site, mais allégera déjà pas mal votre base de donnée. Pour vous donner un exemple sur WordPress pour les Nuls la suppression des révisions d’articles nous à permis de diminuer de 7/10ème la taille de la base de donnée. Une amélioration considérable non ?

Il existe de nombreux plugins capables de supprimer les révisions pour vous, mais je vous conseille RVG Optimize database car il vous permet de garder certaines révisions à votre guise, surtout si vous n’avez pas encore finit de rédiger un article.

4. Supprimer les médias et images qui ne servent plus :

Avec le temps il y’à des images que vous remplacez ou que vous ne souhaitez plus utiliser. Des articles que vous avez supprimer ou désactiver, et pourtant toutes celles-ci restent dans votre base de donnée et sur votre serveur ftp. Il est donc également comme les révisions pratique de pouvoir les identifier et les supprimer en masse afin d’éviter les surcharges inutiles.

Il existe des plugins tels que Image Cleanup qui s’occuperont d’identifier pour vous les images n’étant liées à aucune pages ou aucune option dans la base de donnée et de les supprimer en un seul clic.

5. Supprimer les Tags (étiquettes) non utilisées :

Les tags (étiquettes) surchargent inutilement la base de donnée, mais également le temps d’affichage des étiquettes sur votre site, et vous seriez surement étonnés qu’après plusieurs années de blogging vous en ayez de nombreux qui sont inutilisés. Encore une chose inutile qu’il serait bien de supprimer massivement.

Pour ce faire vous avez deux solutions, dont une manuelle : Rendez-vous sur la page des étiquettes et classez les par ordre d’utilisation, supprimez tout ceux n’ayant pas d’articles associés. Si cependant vous avez beaucoup de tags, vous pouvez faire appel au plugin « Mass delete unused tags« .

6. Supprimer les commentaires en attentes et les spams :

Lorsque vous mettez un commentaire en spam ou que votre plugin antispam le fait pour vous, chaque consultation des commentaires ou d’une page de commentaire oblige PHP à parser ceux-ci en même temps que les autres, encore une fois à quoi bon le surcharger de travail pour rien ? Surtout lorsqu’on arrive à quelques milliers de spams en attente.

Faites appel à un plugin tel que Delete appending comments afin de les supprimer en masse, car les supprimer manuellement peut prendre un temps fou, même lorsque vous les supprimez page par pages. (20 commentaires par pages, pour 2000 je vous laisse faire le calcul du nombre de clics à fournir.)

7. Nettoyer le code HTML superflus :

Chaque balise HTML au sein de vos articles doit être interprétée par votre serveur apache, ce qui sous entend chaque balise HTML requiert l’usage de ressources. Pourquoi donc consacrer nos ressources à des balises HTML inutiles ?

Notez que si vous ne maîtrisez pas le HTML passez cette étape sans quoi vous risquez de faire des bêtises 😉 ça serait dommage.

Voici donc 2 plugin capables de vous aider à venir à bout du HTML inutile dans vos articles :

  1. HTML Cleanup : Ce plugin vous aidera à supprimer par défaut toutes les balises HTML de votre choix dans tout vos articles et pages. Dites lui d’ignorer par exemple la balise « <span> » et cela serait fait côté « affichage » des billets à vos internautes.
  2. Clean HTML : Ce plugin en revanche ajoute une option à votre éditeur de contenu, une option permettant de supprimer automatiquement toutes les balises considérées comme étant du code html inutile et superflus.

8. Allégez / nettoyez le header de WordPress :

Par défaut WordPress intègre de nombreux éléments dans votre header par l’intermédiaire de la fonction wp_head(), et cela peut parfois devenir gênant tant il y’à d’informations affichées. Evidemment chaque affichage d’une nouvelle information induit une consommation de ressources serveur.

Le plugin WP Head Cleanup vous permettra de prendre le contrôle sur ce qui se passe au sein de cette fonction et vous permettra par exemple de désactiver le méta générator ou encore les liens vers les flux RSS.

9. Supprimez les liens cassés :

Les liens cassés dans un article ou une page en plus d’être une plaie pour vos lecteurs peuvent nuire à votre référencement. C’est pourquoi il est préférable de les éradiquer. Certains plugins proposent de le faire pour vous, mais je ne vous en recommanderai aucun car la majeure partie ne fonctionnent pas bien voir pas du tout et dans certains cas ont générés de gros bugs selon les e-mails de supports que j’ai reçus ou les sites ou je les ais testés.

En revanche une excellente solution est de passer par l’outil en ligne du W3 : http://validator.w3.org/checklink

Bien sur cela implique de modifier manuellement vos pages, mais que ne serait on pas prêts à faire pour un meilleur référencement ?

10. Optimisez votre base de donnée :

Une base de donnée non optimisée peut vite se retrouver gourmande au niveau des ressources. Les requêtes SQL mettant beaucoup de temps à s’exécuter par manque d’index ou de données trop lourdes.

Avec le plugin WP DB Manager vous allez avoir la possibilité non seulement de faire une sauvegarde détaillée de votre base de donnée mais surtout de pouvoir réaliser en quelques clics toutes ces optimisations. Le plugin est un peu plus complexe à configurer que les précédents puisqu’il faut passer par le serveur mais une fois en place il fonctionne très simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *